Année 2025

Financement Erasmus + pour une mission au Japon en janvier 2025 (formation, job shadowing et cours dispensés à l’Université partenaires Erasmus + Rikkyô, dans les universitaires partenaires Teikyô, Kôbe, et avec les universités de Nagano, Nagoya et Keiô).

Participation au colloque Classical Reception in Japan, organisé le 11 et 12 janvier 2025 à Tôkyô par Luciana Cardi et Tomohiko Kondô.

Participation à une journée d’étude pour célébrer la mémoire de Nakatani Saiichirô, organisée par Evelien Bracke et Koen De Temmerman à l’Université de Gand (coordinateurs des groupes de recherche et Ancient Greek-Young Heros et Novel Echoes) le 14 mars 2025.

Titre de la communication: La réécriture de l’histoire de la période néronienne dans Pline et d’autres mangas

Accueil

Le programme Translatio envisage la réception de l’Antiquité gréco-latine dans le Japon contemporain. Il envisage les dynamiques d’interactions culturelles entre deux civilisations qui ne se sont croisées ni dans le temps ni dans l’espace. Pourtant, la matrice gréco-latine, omniprésente en Occident, constitue également un référent culturel (littérature, culture populaire, architecture) et un idéal esthétique dans l’archipel japonais. Elle a notamment permis l’élaboration des savoirs universitaires au Japon, comme fondement des études supérieures et de la formation académique, devenant ainsi une norme éthico-politique. La perspective du programme Translatio, diachronique, multiscalaire et interdisciplinaire, envisage plus largement la réception complexe du monde méditerranéen (Ve s. av. J.-C. – IIIe s. ap. J.-C.) au Japon depuis la fin de l’ère Meiji (1868-1912), qui correspond à son entrée dans la modernité. Il s’agit de mettre en lumière les points de rencontre entre ces deux aires culturelles. Cette recherche est menée en collaboration avec les laboratoires POLEN et REMELICE de l’Université d’Orléans.

© 2011 Musée du Louvre / Paul Veysseyre

Année 2022

9 septembre 2022, Université d’Orléans, Hôtel Dupanloup

Journée d’étude et représentation théâtrale

Les arts de la scène entre Antiquité classique et Japon contemporain

09h30. Accueil, Hôtel Dupanloup, 1 rue Dupanloup, 45000 Orléans

09h45. Ouverture par Jean-Marc Zaninetti, Doyen de l’UFR LLSH, Université d’Orléans

10h-11h. Maxime Pierre.     « Jouer des tragédies anciennes avec des acteurs de nô :le rôle précurseur de la Mei no kai (19711975) »

11h-12h. Philippe Brunet.    « Une expérience de théâtre dionysiaque entre Grèce et Japon »

14h-15h. Hiroshi Notsu.       « Réception de tragédie grecque au Japon : traductions et mises en scène »

15h-16h. Saiichiro Nakatani.          « Mishima’s Kabuki-adaptation of Greek Mythology: Fuyô-no-tsuyu Ôuchi-jikki »

16h30-17h. Michel Briand.          « Le butô comme triple écart et contagion : Antiquité(s) classique(s) / Japon(s) / danse(s) contemporaine(s) »

18h30. Représentation théâtrale au Jardin de l’évêché/Hôtel Dupanloup :
Diptyque Médée/Cassandre d’après Euripide et Eschyle
avec Philippe Brunet et Guillaume Boussard (Théâtre Démodocos)

Entrée libre

Le programme de recherches Translatio s’intéresse à la réception et à la présence de l’Antiquité classique, en l’occurrence l’Antiquité grecque et romaine, dans le Japon moderne et contemporain, en particulier aux XIXè et XXè siècles.

Ce programme Translatio est porté par les laboratoires POLEN (EA4710), REMELICE (EA4709) et IRAMAT (UMR 5060) de l’Université d’Orléans, et bénéficie du soutien des laboratoires suivants : Céthis-EA 6298, Université de Tours, UAR 3491, Université de Nantes, IFRAE FRE 2025, INALCO, CERILAC-EA 4410, Université Paris Cité. Le projet japonais KAKEN 21H00517 et la MSH Centre Val de Loire ont soutenu cette journée d’étude et la représentation, ainsi que l’association Budé à Orléans et l’Inspection en lettres de l’académie d’Orléans-Tours, avec un appui logistique de la mairie d’Orléans et Orléans Métropole.

Photo: théâtre Demodocos, © Philippe Brunet

Médée (deuxième partie) © Philippe Brunet/Aline Henninger

10 mars 2022, Amphithéâtre des Beaux-Arts d’Orléans

Conférence de M. Lucken à Orléans : « Le Japon grec », co-organisée avec la section orléanaise de l’Association Guillaume Budé.

Année 2021

Vendredi 9 avril 2021 Amphithéâtre Genevoix UFR LLSH

Journée d’études et de formation

Ce séminaire consacré au Comparatisme en Langues et cultures de l’Antiquité a permis de réunir en hybride des universitaires et enseignants du secondaire pour analyser les enjeux des œuvres présentées au corpus du baccalauréat.

Cette journée n’aurait pu voir le jour sans le concours précieux du rectorat et de l’Inspecteur académique Hugo Jambu, inspecteur pédagogique régional de lettres, que nous remercions ici pour son engagement en faveur des partenariats que le Département de Lettres de l’Université d’Orléans depuis plusieurs années.

Programme de la journée d’étude
Affiche de la journée d’étude

Année 2019

En novembre 2019 ont été organisées deux journées d’études pour réunir des collègues dont les recherches portent sur la réception de la culture classique dans le Japon moderne et contemporain.

Ces journées d’étude ont permis d’aborder des problématiques interculturelles en diachronie large (de l’Antiquité à l’époque contemporaine) et dans une approche multiscalaire (de l’Europe de l’ouest au Japon) autour de la réception de l’Antiquité gréco-romaine dans le monde japonais tant dans la littérature avec les romans (F. Durringer à propos du roman Cours Mélos ! d’Osamu Dazai), ou les mangas japonais (L. Cardi sur les mangas de Mari Yamazaki), que dans la civilisation japonaise, comme l’architecture (M. Lucken) ou dans les pratiques religieuses (M. Ramos).

Vendredi 8 Novembre 2019

10h45-12h : Conférence inaugurale de Michael Lucken (INALCO): Présentation de son ouvrage Le Japon grec : Culture et possession (2019)

14h : Fabien Durringer (Université d’Orléans) : Présentation du roman Cours, Mélos ! de Osamu Dazai

14h30 : Maxime Pierre (Université Paris-Diderot) : Tragédie grecque et tradition scénique japonaise : une heureuse rencontre

15h : Visite de l’exposition : Onsen et Thermae (monde romain et japonais)

15h30 : Aline Henninger: Kyklos de Mari Yamazaki en avant-première

16h: Pierre-Alain Caltot: Le monde néronien chez Mari Yamazaki

Mercredi 20 Novembre 2019

10h15 : Visite de l’exposition : Onsen et Thermae (monde romain et japonais)


11h : Luciana Cardi (Université d’Ôsaka): Receptions of the Ancient Greco-Roman Culture in Mari Yamazaki’s Manga

11h30 : Tomohiko Kondo (Université d’Hokkaidô): The Hymn to Apollo Arranged for Traditional Japanese Gagaku Instruments

12h : Martin Ramos (Ecole Française d’Extrême-Orient) : L’usage du latin et du portugais dans les communautés catholiques et crypto-chrétiennes de Kyûshû (XIXe siècle)

Année 2024

mercredi 22 mai

22 mai 2024: Antiquité et arts populaires au Japon : dialogues interculturels dans le manga

22 mai matinée: salle 272, UFR LLSH, Université Orléans

Journée d’étude et de formation à destination des enseignants de lettres classiques du second degré

La journée a permis de suivre les interventions de Mme Ducret, Mme Gallego, M. Labaere, autour de l’oeuvre de Mari Yamazaki, puis les présentations de Mme Vial-Logeay et M. Carpentier avec Mme Pointurier, sur les mangas Pline, Ad astra et Les chevaliers du Zodiaque.

22 mai après-midi: hall de l’UFR LLSH

Ont participé pour cette édition 2024 les classes de latinistes des établissements suivants: le collège Pierre Mendès-France, à Chécy, le collègue Louis Pergaud, à Courville sur Eure, le collège Condorcet, à Fleury les Aubrais, et le collège Fernand Léger, à Vierzon.

La classe de seconde de latinistes et hellénistes du lycée Voltaire (La source, Orléans) a également participé.

Le jury a remis avec enthousiasme un prix au deux classes présentes, celle du lycée Voltaire et du collège Fernand Léger, en présence de leurs enseignants. En ce mois de mai, les deux classes présentes ont reçu des drapeaux japonais en forme de carpes (koi nobori 鯉のぼり), drapeaux qu’on accroche pour célébrer la fête des enfants le cinq mai. Les établissements qui ont participé au concours ont reçu un lot complet du manga Olympia Kyklos, de Mari Yamazaki.

Vue d’ensemble des productions des élèves exposés dans le hall de l’UFR LLSH (crédit: A.Henninger)
M. Caltot commente la planche réalisée par les élèves du lycée Voltaire
(crédit: A.Henninger)

Concours Translation – Le manga à sujet antique

15h30, amphithéâtre Cabannes, Polytech, projection du film de Miyazaki Hayao: Nausicäa

Co-organisé par l’inspection de lettres de l’académie d’Orléans-Tours et les porteurs du programme Transaltio (Université d’Orléans)

Argumentaire du concours

À l’occasion des événements organisés à l’université d’Orléans autour de la présence de la matière antique dans les arts au Japon en 2024 (voir ci-dessous annexe 1), il est proposé à tous les enseignants de lettres classiques de l’académie d’Orléans-Tours de participer à un concours avec leurs élèves, consistant à produire eux-mêmes des planches de Bandes-Dessinées ou de Mangas traitant de l’Antiquité.

En effet, la place de l’Antiquité dans la production des mangas s’est affirmée depuis quelques années, comme en témoigne la production de Mari Yamazaki notamment (voir ci-dessous annexe 2). Dans cette perspective, le programme de recherches Translatio, qui travaille depuis 2019 sur la réception de l’Antiquité classique au Japon, organise un concours à destination des classes de latinistes et d’hellénistes de l’Académie d’Orléans-Tours. Dans cette perspective, toute collaboration interdisciplinaire, entre les Langues et Cultures de l’Antiquité et les autres champs disciplinaires (arts, histoire, sciences…) sera valorisée.

Modalités de participation

La participation au concours se fait par classe, encadrée par l’enseignant de lettres classiques.

Pour participer, les classes doivent adresser soit une illustration, soit une, deux ou trois planche(s) de BD sur papier canson au format A3 plastifié. Il conviendra de répondre à la double contrainte suivante :

  • Utiliser le langage formel de la bande dessinée ou du manga. La liste des mangas (annexe 2 ci-dessous) peut bien entendu servir de sources d’inspiration ou de point de départ au travail mené.
  • Traiter d’une thématique liée à l’Antiquité grecque ou latine en particulier, éventuellement en lien avec l’Antiquité d’une autre région du monde.

Il est demandé à tous les enseignants participant au concours de faire parvenir avant le 5 avril 2024 la production de leurs élèves sous format électronique au format jpeg, png ou pdf (elsa.cellier@ac-orleans-tours.fr et pierre-alain.caltot@univ-orleans.fr) et sous format postal à l’adresse suivante (Pierre-Alain Caltot. UFR LLSH. Département des Lettres. Université d’Orléans. 10, rue de Tours. 45100 Orléans). 

Le message de candidature adressant les productions devra nécessairement comprendre le nom et la discipline des enseignants référents, le nom de l’établissement et de la ville, la ou les classes participant et une liste complète des élèves impliqués dans le projet. (Prévoir une fiche-type d’inscription ?)

Valorisation des travaux et remise du prix Translatio

Les réalisations reçues seront, dans la limite de la place disponible, exposées à l’université d’Orléans (UFR LLSH) et tous les enseignants participant au projet seront invités à l’ouverture de l’exposition qui aura lieu courant avril 2024.

Les prix Translatio récompenseront les 3 meilleurs projets au niveau collège et les 3 meilleurs projets au niveau lycée. À l’issue de la délibération du jury, les 6 enseignants et les classes lauréats seront invités à participer à une demi-journée à l’université d’Orléans au cours de laquelle se déroulera la remise des prix.

Bibliographie indicative:

Iwaaki Hitoshi, Eurêka !, 2022, Komikku (fr.).

Kagano Mihachi, Ad Astra – Scipion l’Africain et Hannibal Barca, 2011-2018, Ki-oon (fr.).

Kakizaki Masasumi, Bestiarius, 2011-2018, Crunchyroll (fr.).

Shinanogawa Hideo, Virtus. Le sang des gladiateurs, 2012-2013, Hi-oon (fr.).

Yamazaki Mari, Thermae Romae, 2008-2013, Casterman (fr.).

Yamazaki Mari, Pline, depuis 2014, Casterman (fr.).

Yamazaki Mari, Olympia Kyklos, depuis 2021, (fr.).

11 mars 2024

Dans le cadre du webinaire “Quand la BD écrit l’histoire”organisé par Jérôme Bocquet (Université de Tours) et Noëlline Castagnez avec Matthieu Blin (Université Orléans) , Pierre-Alain Caltot et Aline Henninger ont fait une présentation à deux voix le lundi 11 mars 2024 intitulée L’inclusion de la matière antique dans les mangas de Mari Yamazaki : Pline.

Janvier 2024

Le projet Translatio a soutenu et co-organisé la tenue des ateliers et de la journée d’étude sur le théâtre nô, avec Raphaël Trano, directeur artistique de la troupe de l’Eventail.

Lundi 18 novembre 2024

En novembre 2024 nous aurons le plaisir d’accueillir la troupe de théâtre nô Sangaku à l’université d’Orléans pour une représentation de la Médée de Sénèque en théâtre nô au Bouillon, à l’occasion de la tournée en France de la troupe Sangaku (Université Paris-Cité, Biennale d’art et de culture d’Aix-en -Provence, université d’Orléans).

Médée, troupe Sangaku © Maxime Pierre

A cette occasion, seront organisés:

  • d’une conférence grand public proposée par Maxime Pierre, directeur de la compagnie Sangaku, sur le dialogue interculturel entre le théâtre nô et la culture classique ;
  • d’ateliers à destination du grand public et des étudiants de l’université pour une initiation au théâtre nô, à la danse et aux instruments de nô.

Partenaires : Collaboration avec Maxime Pierre (directeur de la troupe Sangaku https://www.sangaku.fr/), la troupe Sangaku (Masato Matsuura et Richard Emmert) et Raphaël Trano (Théâtre de l’éventail), Le Bouillon, la mairie d’Orléans.

La troupe a présenté cette création le 16 juin 2023 au Théâtre de l’Alliance française: https://u-paris.fr/medea-quand-le-theatre-no-sinvite-dans-une-tragedie-de-seneque/

Année 2023

Organisation d’une journée d’étude le 09 novembre 2023 aux Missions Étrangères de Paris:

 Le latin comme interface culturelle entre Europe et Asie de l’est dans les missions catholiques (XVIe-XVIIIe siècles)

Cette journée d’étude organisée le 9 novembre 2023 aux Missions Étrangères de Paris a permis de présenter le rôle du latin comme vecteur entre deux aires qui sont notamment entrées en dialogue via les missions chrétiennes.

カトリック宣教におけるヨーロッパと東アジアの文化的接点としてのラテン語(1618世紀)

来る2023年11月9日、ミシオン・エトランジェール・ド・パリ(Missions Étrangères de Paris)にて、近現代日本における古代ギリシャ・ラテン文化の受容研究プログラムTranslatio(https://translatio.hypotheses.org/)による研究会を行った。

本研究会では、キリスト教伝導を通じて交流を始めた2つの地域を結ぶベクトルとしてのラテン語の役割を検討する。1549年に九州の鹿児島へ、1550年に平戸へ、そして山口へと向かった司祭フランソワ・ザビエルの歩みを踏襲し、1614年キリスト教禁止令が出るまで、イエズス会の宣教師たち(1559年のガスパル・ヴィレラ伝道団など)を中心に日本へ多くの伝導団が組織された。それ以降、鎖国が終わる1854年まで、キリシタン(潜伏キリシタン)は密かに修行を重ねることになる。そしてこの年以降、パリ外国宣教会の司祭たちは長崎に定住するようになった。

このような史観から、本研究会では日本あるいは広く東アジア諸国に焦点を当てた、以下の分野に該当する研究発表を募集する:

-宣教師と地域住民間のコミュニケーションと異文化交流におけるラテン語のダイナミズム

– ラテン語の現地語(特に日本語)への適応過程:翻訳、音訳、翻案のもたらした影響

– アジアの人々へのラテン語教授・伝導法の実態(教材、方法、証言)

– 日本在住のカトリック信者などにおけるラテン語の存続

運営・連絡先:

Aline Henninger (aline.henninger@univ-orleans.fr)

Pierre-Alain Caltot (pierre-alain.caltot@univ-orleans.fr)

Prix

Translatio a bénéficié des distinctions et soutiens financiers suivants:

-2021, commission recherche de l’Université d’Orléans (pour la journée d’étude Arts de la scène) [1000 euros]

-2022, projet tremplin de la MSH Val de Loire [2000 euros]. Le projet est présenté dans le cadre de la journée scientifique de la MSH (programme ci-contre et disponible sur https://www.msh-vdl.fr/actualite/journee-scientifique-de-la-msh-val-de-loire-edition-2023/)

-2023, projet Bonus qualité recherche de l’Université d’Orléans [10 000 euros] (https://www.univ-orleans.fr/fr/univ/recherche/actualites-de-la-recherche/projets-de-recherche)

-2024, CEVEC de l’Université d’Orléans [10 000 euros] pour la représentation de la pièce Medea en novembre 2024

-2024, Fondation pour l’Etude de la langue et de la civilisation japonaises [4000 euros]

-2024-25, Mission STA Erasmus +

Bibliographie

C. Bertin-Elisabeth et F. Collin (éd.), Méditerranée-Caraïbes. Deux archipélités de pensées ?, Paris, 2022.

R. Bertrand, L’Histoire à parts égales. Récits d’une rencontre Orient-Occident. XVIè-XVIIè s., Paris, 2011.

L. Cardi, « Challenging the Traditional Notion of Japanese Novel: Greek Myth in Kurahashi Yumiko’s Amanonkoku okanki », Cogito, 2012, p. 168-178.

L. Cardi, « Ancient Greece and contemporary Japan in Mishima Yukio’s theatre: Niobe and The Decline and Fall of Suzaku », Gengo bunka kenkyu, 41, 2015, p. 163-179.

F. Dupont, « Une Antiquité-monde. Pour une histoire polycentrée de l’Antiquité gréco-romaine », conférence prononcée en 2019, https://www.canal-u.tv/video/iea/conference_200_de_florence_dupont_une_antiquite_monde_pour_une_histoire_polycentree_de_ l_Antiquite_ greco_romaine.49721

F. Hartog, Le Miroir d’Hérodote. Essai sur la représentation de l’autre, Paris, 1980.

M. Lucken, « Aphrodite dans le soleil levant : images de la Grèce antique dans le Japon en guerre, 1937-1945 », Japon Pluriel, 12, 2018, p. 87-99.

M. Lucken, Le Japon grec. Culture et possession, Paris, 2019.

H. Notsu, « Études classiques au Japon », Tozai, 1, 1996, p. 99-126.

A-B. Renger et X. Fan, Receptions of Greek and Roman Antiquity in East Asia, Boston, 2019.

P. Ricoeur, La Mémoire, l’histoire, l’oubli, Paris, 2000.

P.-F. Souyri, Moderne sans être occidental. Aux origines du Japon d’aujourd’hui, Paris, 2016.

B. Suvilay, « Double décentrement japonais et romain : pour une lecture littéraire du manga Thermae Romae », O. Devillers et S. Garat (éd.), L’Antiquité dans la littérature de jeunesse, Bordeaux, 2021, p. 233-243.

Partenariats

Translatio est porté par les laboratoires POLEN (EA4710), REMELICE (EA4709) avec la collaboration de l’IRAMAT (UMR 5060) de l’Université d’Orléans.

Une liste de diffusion (langue anglaise et japonaise) est disponible pour ceux qui aimeraient rejoindre le groupe de chercheur: 「Receptions of Greek and Roman Antiquity in Japan」

Soutiens institutionnels

Translatio a bénéficié du soutien des laboratoires suivants :

IFRAE FRE 2025, INALCO

CERILAC-EA 4410, Université Paris Cité

UAR 3491, Université de Nantes.

Translatio a collaboré avec les chercheurs du Japon participant au projet japonais KAKEN 21H00517 , porté par feu Nakatani Saiichirô (Université Keiô). La collaboration se poursuit avec le renouvellement d’un projet KAKEN, porté par Luciana Cardi, le projet 24K00054 pour trois années à partir d’avril 2024: 日本における西洋古典受容に関する国際共同研究:近世からグローバル化の時代へ

Translatio a été lauréat de financements de recherche délivrés par la MSH Val de Loire et par l’Université d’Orléans (financement BQRUO 2023-2025).

Les manifestations organisées par Translatio ont reçu le soutien de la section orléanaise de l’association Guillaume Budé (http://www.bude-orleans.org/), de l’Inspection en lettres de l’académie d’Orléans-Tours, de la mairie d’Orléans et d’Orléans Métropole.

Principaux partenaires scientifiques

Michel Briand, professeur des universités en grec ancien, Université de Poitiers

Philippe Brunet, professeur des universités en grec ancien, Université de Rouen

Magali Bugne, chercheuse en études japonaises, Université de Waseda

Luciana Cardi, maître de conférences en littérature comparée, Université d’Osaka

Tomohiko Kondo, maître de conférences en philosophie antique, Université de Keiô

Frédéric Le Blay, maître de conférences en langue et littérature latines, Université de Nantes/USR 3491et organisateur du Séminaire d’études sur l’Asie Orientale (https://seao.hypotheses.org)

Michael Lucken, professeur en langue et civilisation japonaises, INALCO/IFRAE/FRE 2025

Hiroshi Notsu, professeur en lettres classiques, Université de Nagoya

Maxime Pierre, PRAG en lettres classiques, Université Paris-Cité/ CERILAC-EA 4410

Arnaud Suspène, professeur des universités en histoire romaine, Université d’Orléans

Porteurs ( POLEN et REMELICE)

Pierre-Alain Caltot, maître de conférences en langue et littérature latines, Université d’Orléans/ POLEN- EA 4710

https://www.univ-orleans.fr/fr/polen/les-membres/les-membres-de-cesfima/pierre-alain-caltot

Aline Henninger, maître de conférences en langue et civilisation japonaises, Université d’Orléans/ REMELICE- EA 4709

https://www.univ-orleans.fr/fr/remelice/membres/chercheurs-titulaires/aline-henninger

Présentation

Le programme de recherches Translatio vise à s’intéresser à la réception et à la présence de l’Antiquité classique, en l’occurrence Antiquité grecque et romaine, dans le Japon moderne et contemporain, mais en particulier aux XIXe et XXe siècles. L’axe de recherche retenu s’inscrit donc dans la problématique de l’étude des réceptions, domaine de recherche innovant, et en particulier chez les spécialistes de l’Antiquité grecque et romaine (Gély 2009 ; Bièvre-Perrin et Pampanay, 2016), au point que des ouvrages collectifs de synthèse concernent la Rezeptionsgeschichte (Hardwick et Stray, 2008 ; Cancik et Schneider, 1999). Par rapport à ce champ de recherche d’une grande fécondité, qui permet de souligner la présence décisive du paradigme antique dans le monde contemporain, le projet Translatio connaît trois particularités :

  1. Son caractère diachronique concerne une amplitude historique particulièrement vaste, dans la mesure où il s’agit d’envisager la réception du monde antique (entre le Ve siècle av. J.-C. et le IIIe siècle ap. J.-C.) dans le monde moderne et contemporain.
  2. Sa nature internationale par sa dimension trans-géographique : le programme Translatio prévoit de faire dialoguer le monde méditerranéen à l’époque antique et le monde nippon contemporain, bien que ces deux univers n’aient pas été en contact direct au cours de l’Antiquité. Il s’agit donc d’envisager par quel medium (conquête d’Alexandre le Grand et culture gréco-bouddhique dans la région du Gandhara dès le IVe siècle av. J.-C.), et au nom de quels vecteurs (succès de la philosophie platonicienne au Japon ; mise en regard des paysages insulaires de la Méditerranée et du Japon…) le monde japonais se revendique hériter du monde gréco-latin.
  3. Ce sont enfin des enjeux fondamentalement interdisciplinaires qui caractérisent le programme Translatio, à l’image de l’équipe qui porte ce projet. Au cœur de ce dialogue interdisciplinaire, les enjeux concernent des aspects linguistiques, littéraires (cf. Cardi 2012), artistiques et archéologiques (Lucken 2019). Mais le projet prévoit aussi d’intégrer les références au monde gréco-romain dans la culture japonaise populaire, presse, mangas (l’œuvre de la mangaka Mari Yamazaki est nourrie de référents antiques ; Cardi 2016) ou animés (les films d’Hayao Miyazaki).

Ces pistes de recherches se situent dans le sillage de Florence Dupont et du principe d’« Antiquité-monde » (2019) selon lequel l’Antiquité classique n’est pas propre à un territoire limité à l’Europe occidentale mais doit être étudiée selon un principe polycentré, dans un vaste horizon territorial. L’armature critique et théorique repose en outre sur l’ouvrage, fondateur en la matière, Receptions of Greek and Roman Antiquity un East Asia (2019) mais qui envisageait de manière parcellaire la réception de l’Antiquité classique dans plusieurs pays asiatiques (Chine, Corée, Japon), là où notre programme de recherche se focalise sur les seules relations du Japon avec l’Antiquité classique, pour nous limiter à un périmètre national et culturel autonome.

Méthodologie

Notre approche au sein du programme Translatio, fondamentalement pluridisciplinaire, prévoit un dialogue constant entre plusieurs disciplines. Elle s’inscrit dans la filiation des travaux de François Hartog (1980) qui montre que, dès l’Antiquité grecque, le regard décentré sur les cultures annexes est un moyen d’écrire l’histoire, de trouver une expression philosophique à l’altérité et finalement de définir une identité, en l’occurrence grecque. Enrichie par les travaux des historiens sur le décentrement des regards (Bertrand 2011), cette approche permet de penser les cultures en dehors d’un espace géographique et comme un phénomène extérieur à une civilisation qui en intègre pourtant des traits ou des aspects, donnant lieu à une forme de sélection dans un patrimoine culturel.

Dans le même temps, notre programme de recherche rejoint les problématiques des études décoloniales : dans le cas des rapports entre Antiquité gréco-romaine et Japon, il s’agit d’une colonisation particulière car les Japonais n’ont pas subi historiquement une colonisation gréco-latine ; il s’agit plutôt d’une revendication culturelle a posteriori formulée par les Japonais, qui se rêvent comme une population colonisée par les Grecs de l’Antiquité.

Références

F. Bièvre-Perrin et E. Pampanay, Antiquipop. La référence à l’Antiquité dans la culture populaire contemporaine, Lyon, 2016

H. Cancik et H. Schneider, Der neue Pauly. Rezeptions- und Wissenschaftisgeschichte Enzyklopädie der Antike, Stuttgart-Weimar, 1999

L. Cardi, “Challenging the Traditional Notion of Japanese Novel: Greek Myth in Kurahashi Yumiko’s Amanonkoku okanki”, Cogito, 2012, p. 168-178

L. Cardi, “Riconfigurarioni dell’antica Roma nel manga Thermae Romae e nei suoi adattamenti cinematografici”, M. Ch. Migliore, A. Manieri, S. Romagnoli (ed.), Riflessioni sul Giappone antico e moderno, vol. II, Canterano, 2016 p. 275-298

F. Dupont, “Une Antiquité-monde. Pour une histoire polycentrée de l’Antiquité gréco-romaine”, conférence prononcée en 2019, https://www.canal-u.tv/video/iea/conference_200_de_florence_dupont_une_antiquite_monde_pour_une_histoire_polycentree_de_l_antiquite_greco_romaine.49721

V. Gely, « Les Anciens et nous : la littérature contemporaine et la matière antique », Bulletin de l’Association Guillaume Budé, 2009

L. Hardwick et Chr. Stray, A Companion to Classical Receptions, Oxford, 2008

M. Lucken, Le Japon grec. Culture et possession, Paris, 2019

A-B. Renger et X. Fan, Receptions of Greek and Roman Antiquity in East Asia, Brill, 2019

Translatio

Lié aux séances du programme Translatio, ce carnet Hypothèses entretient un double objectif : constituer des archives pour les séances du séminaire Translatio qui se déroule à l’Université d’Orléans (UFR LLSH) au sein d’un partenariat entre IRAMAT, POLEN et REMELICE et relayer les informations sur la réception de l’Antiquité classique.

L’objectif des séances et du carnet Translatio est de souligner la pertinence du paradigme antique aux époques modernes et contemporaines en en analysant combien il est fécond, en littérature, en philosophie, en histoire ou histoire de l’art. Dans notre approche de la réception de l’Antiquité, nous consacrons une part importante de nos recherches à l’influence de l’Antiquité dans les espaces qui n’ont pas été marqués par la présence de la Grèce ou de Rome sur leur territoire. L’influence de la Grèce et de Rome au Japon constitue l’un des aspects importants de notre recherche.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search